Une collaboration qui n’aura rien de « virtuelle »

Récemment lauréat du prestigieux concours Start-Up Contest organisé le 23 mars dernier à Villepinte lors du SITL Europe (Salon Transport et Logistique), la jeune entreprise martégale Come In VR (Entendez « Virtual Reality »), fondée par David Delaunay, par ailleurs Président du GEOEB (Groupement des Entreprises Ouest Etang de Berre) est venue visiter les installations « Industrie du futur » du Pôle Formation UIMM PACA à Istres.

La start-up martégale est spécialisée dans la conception d’un simulateur de conduite de chariot élévateur en réalité virtuelle

« Notre simulateur FL 1 s’adresse aux organismes de formation en conduite de chariots élévateurs ainsi qu’aux entreprises ayant internalisé la formation de leur cariste », explique David Delaunay. Au moyen d’un poste de conduite réel asservi à un logiciel, l’innovation réside dans l’immersion de l’apprenant dans un monde virtuel. » En mode « débutant » ou « confirmé », il propose jusqu’à sept scénarios différents ; la complexité des tâches s’accentuant avec la progression pédagogique du stagiaire. Le simulateur FL 1 vient en complément des formations Caces de conduite d’engins.

Une telle société novatrice ne pouvait qu’intéresser un Pôle Formation tout entier tourné vers les métiers industriels du Futur.
Les échanges fructueux avec les spécialistes « Industrie du Futur » du Pôle ont notamment porté sur les éléments suivants :

Co-construction de solutions « RV » dans les apports pédagogiques pour les apprenants du Pôle Formation UIMM PACA et les solutions industrielles pour les entreprises ;
Lancement d’une réflexion commune sur la place de l’Homme dans le monde industriel en profonde mutation : profilage des potentiels, perception des risques ; évolution des métiers et des compétences ;
Et pour finir : visite des plateaux techniques du Centre : Atelier 4.0, Techlab et Hub.

Les premiers jalons étant posés, les premières matérialisations de ce partenariat devraient rapidement voir le jour pour donner chaque jour davantage corps à cette dynamique de fond nommée Industrie du Futur.

16 mai 2018 / Actu/News

Une collaboration qui n’aura rien de « virtuelle »

Une collaboration qui n’aura rien de « virtuelle »

Panier

  • Votre panier est vide.