Rencontre avec Kelly, Apprentie-ingénieur à Polytech Nice Sophia Antipolis

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je suis Kelly DEWEZ, née le 1er Juillet 1993, j’ai donc 23 ans et je vis à Nice dans les Alpes-Maritimes.

 

Qu’as-tu fais avant d’intégrer l’ITII PACA ?  

Après mon BAC S j’ai choisi de faire un DUT GEII à l’IUT de Nice en alternance. Durant cette alternance j’ai travaillé pour Thales Underwater Systems au sien de leur Laboratoire d’essais en environnement. Ensuite j’ai choisi de poursuive dans une filière plutôt orientée aéronautique pour que mes études soient en lien avec ma passion. J’ai donc fait une Licence professionnelle Intégration des Systèmes Embarqués Aéronautique à Salon de Provence, en alternance chez Dassault Aviation. J’ai travaillé pour eux sur l’intégration des systèmes de défense sur Mirage 2000.

Etant sortie major de promotion, j’ai poursuivi en école d’ingénieur au sein de l‘ITII PACA en alternance de nouveau chez Thales Underwater Systems, dans leur laboratoire d’essais et d’évaluation en environnement dans la branche des essais en compatibilité électromagnétique (CEM).

 

Quelle filière suis-tu ? Dans quelle classe ?

Je suis en dernière année à Polytech’Nice

 

Que peux-tu dire sur la formation ? ( ce qu’elle t’apporte )

Cette formation m’apporte un large domaine de connaissances qui me permet d’aborder les problèmes techniques et managériaux que je peux rencontrer au quotidien lors de mon activité professionnelle. Ce cursus apporte une ouverture d’esprit qui nous permet d’avoir une bonne compréhension des problèmes auxquels nous sommes confrontés et ainsi de pouvoir les résoudre de manière structurée et efficace.

 

Pourquoi recommanderais-tu à de futurs apprentis de venir étudier ici ?

Il y a beaucoup de bonnes raisons de faire une école d’ingénieur en apprentissage chez ITII PACA.

Tout d’abord, le cursus proposé est en adéquation avec les besoins du marché du travail actuel. Cette école nous donne des compétences qui sont très recherchées. De plus, les intervenants et enseignants sont techniquement très bons et tout à fait aptes à répondre à toutes nos questions. Ainsi ils sont capables de nous accompagner sur les problèmes que nous pouvons rencontrer durant notre apprentissage en entreprise.

 

Quelles sont tes missions au sein de l’entreprise où tu es en apprentissage ?

Je suis chargée d’effectuer les campagnes de qualification en CEM des équipements qui intégreront principalement les sous-marins et frégates militaires. J’ai été aussi chargée de faire évoluer des moyens d’essais dans le but de les automatiser et ainsi créer des gains de temps sur les essais réalisés.

 

Que veux-tu faire plus tard ? 

Plus tard, j’aimerais créer une entreprise dans le monde de l’aéronautique. Une école de pilotage en réalité, pour pouvoir transmettre mes connaissances et ma passion. On peut se demander « mais pourquoi a-t-elle fait une école d’ingénieur ?« . En fait cette école m’a permis d’avoir un œil technique sur ce monde en plus du coté pilotage. Nous utilisons des machines qui rassemblent beaucoup de domaines abordés durant la formation: l’électricité pour les faisceaux de bord et différents équipements, l’informatique pour les calculateurs de vol, la mécanique des fluides pour l’aérodynamisme et les systèmes d’alimentation en huiles et carburants…

 

Tu vas prochainement participer au raid Latécoère, d’où t’es venue l’idée de te lancer dans cette aventure ?

Cette idée est venue d’une discussion avec un des organisateur du raid. Nous avons pris connaissance de l’ampleur humanitaire du raid. Nous distribuerons tout au long de nos escales, des fournitures scolaires, sportives et médicales dans les écoles et orphelinat. Ce raid n’est pas seulement une aventure humanitaire, nous allons jusqu’en Afrique sur les traces de Latécoère, fondateur de la ligne aéropostale, créée dans le but de relier l’Europe à l’Afrique par l’avion et ainsi pouvoir faire transiter le courrier. Aujourd’hui nous choisissons de faire ce Raid dans un esprit très similaire. A l’époque déjà, le souhait était de rassembler les Hommes. Aujourd’hui nous voulons la même chose. Dans le contexte actuel mondial, nous avons besoin de rapprocher les Hommes. Nous avons besoin de véhiculer des messages de paix et d’ouverture sur le monde. C’est ce que nous souhaitons faire. Nous souhaitons aussi transmettre l’espoir au long de nos escales et pouvoir montrer aux enfants qu’avec de la volonté et du travail, tout est possible. Pierre-Georges Latécoère a dit une phrase très connue dans le monde de l’aéronautique, qui parle de cet espoir: « Nous avons fait tous les calculs, c’est impossible ! Il nous reste plus qu’à le réaliser ! « .

En plus de ces enjeux, cette aventure va énormément nous servir à nous connaitre profondément, nos limites ainsi que nos forces. Nous devrons faire face à des situations compliquées, en composant avec de la fatigue, de la chaleur, nos caractères et une culture qui n’est pas la nôtre.

Ce sera bien sur aussi une aventure extraordinaire au niveau aéronautique, chargée de nouveauté: les paysages, les réglementations, les infrastructures, le fonctionnement local…

 

Comment pourrons-nous suivre vos aventures en direct ?

Vous pourrez nous suivre tout au long du Raid sur Facebook, ou nous publierons tout les jours les activités réalisées et différentes publications en lien avec les vols et les sponsors, nous paraitrons aussi dans les journaux Nice-Matin et Var-Matin qui réaliserons un reportage sur notre aventure.

 

Que peut-on vous souhaiter ?

D’avoir le financement nécessaire à  notre projet et que tout se passe bien durant les deux semaines. Et pour le futur tout simplement de la réussite. Et une bonne santé, ce qui reste primordial, surtout dans ce métier…

 

13 février 2017 / Actu/News, Vie Étudiante

Rencontre avec Kelly, Apprentie-ingénieur à Polytech Nice Sophia Antipolis

Rencontre avec Kelly, Apprentie-ingénieur à Polytech Nice Sophia Antipolis

Panier

  • Votre panier est vide.