CQPM 49 | Technicien.ne en industrialisation et en amélioration des procédésCQPM

CQPM 49 | Technicien.ne en industrialisation et en amélioration des procédés
Mise à jour Janvier 2021

Le•la technicien•ne en industrialisation définit et décrit les gammes de fabrication des produits industriels, à partir d’un dossier technique établi par le bureau d’études en intégrant l’ensemble des contraintes économiques, technologiques, techniques et en optimisant les rapports coûts/délais/qualité. Il•elle participe au choix des méthodes de fabrication et à l’amélioration des outils de production. Il•elle optimise les délais de réalisation et l’utilisation des moyens de production en minimisant les coûts.

A l’issue de la formation, les apprenants seront capables de :

BDC 170 L’analyse du procédé de production

  1.  Déterminer et optimiser les temps opératoires
  2.  Établir un cahier des charges fonctionnel

BDC 171 La proposition de solutions d’amélioration du procédé de production

  1.  Analyser l’effet d’une modification
  2.  Proposer des   solutions adaptées

BDC 172 La mise en œuvre d’une solution technique

  1.  Programmer les actions liées à la solution
  2.  Identifier et corriger les écarts

BDC 173 Le déploiement d’actions d’amélioration continue

  1.  Définir des actions d’amélioration continue
  2.  Suivre un plan d’actions d’amélioration continue

BDC = Bloc de compétences

SECTEURS CONCERNÉS
Toutes entreprises industrielles de toutes tailles dans différents secteurs notamment automobile, aéronautique, ferroviaire…  Il•elle dépend généralement du service des méthodes ou services spécialisés de l’entreprise. Il•elle peut être amené•e à travailler en étroite collaboration avec le bureau d’études pour l’industrialisation de nouveaux produits ou procédés ainsi qu’avec le service d’amélioration continue pour l’amélioration de procédés.

Formation en CPF, en contrat de professionnalisation, en VAE ou dispositif pro A.

  •  Durée : 12 mois│ 455 heures de formation par an. 1 semaine en centre et 3 semaines en entreprise.

Une partie de la formation peut être réalisée en distanciel.
Durée et alternance indicatives et ajustables en fonction des besoins de l’entreprise et des prérequis de l’apprenant.

  •  Nombre de stagiaires : de 6 à 12 stagiaires

Public

  •  Être âgé de 18 minimum
  •  Être de nationalité française, ressortissant de l’UE ou étranger en situation régulière de séjour et de travail.

Pré-requis d’entrée en formation

Le parcours de formation est validé après un positionnement du candidat :

  • BAC +2 ou expérience en méthodes et management

Qualités requises : Polyvalence – Capacité à intégrer une équipe –  Capacité d’adaptation à l’imprévu –  Communication

Modalités
Dossier d’inscription, entretien individuel de positionnement, signature d’un contrat avec une entreprise.

Délais d’accès
Fonction de la date de contrat , date de la convention de formation, CPF validé ou dossier de VAE validé

Parcours adaptés
Adaptation possible du parcours selon les prérequis

Handicap
Formation ouverte aux personnes en situation de handicap (Etude de l’intégration avec le référent handicap du centre)

  •  Usine du futur et ses enjeux
  •  Projet industriel en chaine logistique
  •  Management chaine logistique supply chain
  •  Diagnostic Chaîne Logistique
  •  Maîtrise des risques lors de la mutation 4.0
  •  Pilotage de la production 4.0
  •  Excellence opérationnelle Chaine logistique
  •  Traçabilité 4.0 des interventions
  •  Projet tutoré spécifique en atelier et retour d’expériences chaine logistique
  •  Communiquer en anglais professionnel
  •  Activité en entreprise : projet d’entreprise lié au CQPM (validation du dossier technique) et suivis en entreprise par le formateur référent

Pendant la période en entreprise : réalisation d’un projet ou de missions en lien avec l’outil de production.
Suivi individuel en entreprise sur la mise en œuvre dans l’entreprise et entraînement sur poste de travail pour le passage du CQPM.
Le programme peut être adapté et personnalisé en fonction des besoins des entreprises et des apprenants.

 

Méthodes pédagogiques
Formation en présentiel et/ou distanciel avec alternance d’apports théoriques et de mises en situations pratiques pour ancrer les apprentissages.

Moyens pédagogiques
Salles de formation équipées et plateaux techniques adaptés et aménagés d’équipements spécifiques.

Équipe pédagogique
Formateurs experts titulaires au minimum d’un BAC+2/+4 et/ou d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine, professionnels du métier, responsable de formation, direction de centre, conseiller en formation, référent handicap, équipe administrative.

 

Les candidats•es sont présentés•ées aux épreuves de la Certification CQP Technicien en industrialisation et en amélioration des procédés MQ 1989 09 60 0049 R délivrée par la Commission paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Les compétences du référentiel de qualification doivent être validées :

  •  L’évaluation des compétences professionnelles est assurée par la commission d’évaluation.
  •  Cette évaluation sera complétée par l’avis de l’entreprise (hors dispositif VAE).
  •  Évaluation à partir d’une situation professionnelle reconstituée selon les capacités du CQPM acquises par le stagiaire
  •  Mémoire et soutenance à partir d’une présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

Formation à finalité professionnelle sur des métiers techniques de la production associés à des compétences de management transversal :
•  Technicien/responsable industrialisation
•  Technicien/responsable méthodes
•  Technicien process
•  Technicien amélioration continue

Poursuite possible en licence pro Coordonnateur des Améliorations des Processus d’Entreprise