Istres

Méthodologie de diagnostic de panneFormation Technique Diagnostic de panne

Ce site internet a pour objet de fournir des informations à caractère général sur le Pôle Formation UIMM PACA et d’informer le lecteur de manière simplifiée sur certains de ses produits. Les informations publiées ne constituent pas une offre de produits ou de services contractuels. Seule la fiche-module ou parcours représente l’offre de formation.

Objectif(s) Pédagogique(s)

    Mettre en œuvre une méthodologie de diagnostic de pannes

Pré-requis

Avoir une activité de maintenance



POINTS CLES

Théorie

Toute activité pratique est précédée de la Minute Sécurité

I. GENERALITES (Selon la NF EN 13306) (en lien avec le document Procédure MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS AVANT INTERVENTION fourni par l’entreprise)

Objectifs : Situer la maintenance corrective dans l’activité maintenance et connaitre le vocabulaire de référence

La fonction maintenance.
Types de maintenance.
Types de maintenance corrective.
Les indicateurs de la maintenance corrective.
Définitions du diagnostic.
Objectifs du diagnostic.
Les signes avant coureurs (supervision).

II. Sécurité – Analyse des risques en phase de dépannage (en lien avec le document Procédure MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS AVANT INTERVENTION fourni par l’entreprise)

Objectif : Rappeler les bonnes pratiques pour garantir l’exécution d’une activité de maintenance corrective

L’analyse des risques par le tripode des risques : Les risques liés aux installations, les risques liés à l’intervention et les risques de co-activités
Le choix d’une énergie et ses conséquences sur la sécurité
Caractérisation des énergies (électrique, mécanique, hydraulique, pneumatique) – La notion de puissance
Identifications des risques résiduels et comportements sécurité associés
Les phases d’intervention à respecter : Diagnostic (recherche & localisation du défaut) / Intervention (remise en état) / Essais (Vérification de bon fonctionnement avant remise en service)
Le rôle du coordinateur lors des dépannages multimétiers

III. Méthodologie

Objectif : Acquérir une démarche structurée pour résoudre une défaillance (en suivant les préconisations du chapitre 5 du document Procédure MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS AVANT INTERVENTION fourni par l’entreprise)

Approche méthodologique
Objectif : Aborder une défaillance à partir des constatations de dérives du process. Lors de cette séquence, les stagiaires vont acquérir les méthodes d’analyses des chaînes causales et caractériser les défaillances, analyser un historique et en déduire des pistes de recherche.

L’analyse fonctionnelle
Objectif : Comprendre l’architecture d’une installation industrielle. Lors de cette séquence, les stagiaires vont acquérir un outil d’analyse leurs permettant de comprendre rapidement le fonctionnement de l’équipement. L’équipement est décomposé en fonctions simples. Les informations, les liaisons mécaniques, la transformation de mouvement et de puissance sont identifiés. Une attention particulière sera portée sur la sécurité lors des interventions et exploiter un dossier technique.

Les outils de diagnostic
Objectif : Acquérir une méthodologie pour localiser une défaillance sur un équipement automatisé. Lors de cette séquence, les stagiaires vont découvrir des outils (Grafcet, Gemma, organigramme, arbre de défaillance, 5 pourquoi) et seront mis en situation professionnel pour les utiliser.

IV. L’APRES-INTERVENTION (en lien avec la fiche de fonction : technicien de maintenance posté définie par les tâches suivantes)

– Dépanne les installations en sécurité pour minimiser les pertes de production selon les instructions du chef de poste de fabrication ou du Contremaître des Postés en horaire de jour
– Exécute des tâches de maintenance corrective et préventive (en particulier des inspections)
– Analyse les pannes & détecte les anomalies
– Exprime clairement et dans la GMAO les besoins de maintenance corrective différée

Objectif : Communiquer des informations pertinentes

– Le compte rendu d’intervention (CRI/MAXIMO ou AVIS/SAP) (modèles de l’entreprise)
– Identification des informations à recueillir
– Identifications des informations à transmettre – alimentation du progrès continu
– Outils de communication (5 pourquoi, QQOCQP)
– Construction d’un standard par les stagiaires
– Les codes pannes – présentations & intérêt (sur base des données standard SAP ARMP)

Méthode pédagogique
Cette formation est basée sur la formation action. Une machine en défaillance sera mise à disposition d’un binôme (électricien, mécanicien). Dans un premier temps, le binôme devra construire « sa méthodologie de recherche de panne » puis le formateur mettra le binôme en situation en appliquant la méthode proposée par le binôme. Le formateur introduira les notions définies dans le programme de formation au gré des difficultés rencontrées par chaque binôme. Le formateur fournira une documentation technique en lien avec les machines du centre de formation, un historique si l’entreprise est en mesure de fournir une banque de données permettant d’atteindre les mêmes objectifs.

Ressources
Supports pédagogiques, atelier équipé, salle de cours et salle informatique

Modalités d’évaluation d’atteinte des objectifs de la formation
Mise en situation de dépannage sur des équipements industriels.
Les stagiaires sont évalués sur un équipement industriel automatisé et utilisent les outils de diagnostic pour remettre l’équipement en état de fonctionnement.
Analyse de l’historique
Exploitation du dossier technique

Formalisation à l’issue de la formation (diplôme, certificat, attestation…) : attestation des acquis de l’expérience

INFOS

  • NBRE STAGIAIRES (MIN-MAX)2-8
  • DURÉE21 heures (3 jours)

contact : accueil@afpiprovence.com